·   · 18 posts

Épisode 12 - Benoît Menard, IFRIA Nouvelle Aquitaine, L'emploi en maintenance dans l'agroalimentaire

L’Agroalimentaire, un secteur fort, sujet au manque de techniciens de maintenance

Benoit Ménard, Directeur adjoint de l’Institut de Formation Régional de l’Industrie Alimentaire (IFRIA) de Nouvelle-Aquitaine, était notre invité pour évoquer les problématiques de la maintenance dans le secteur de l’agroalimentaire. Comme pour nombre d’industries, malgré des perspectives pérennes, le besoin de technicien de maintenance y est très important.

L’Institut de Formation Régional de l’Industrie Alimentaire est un centre de formation par apprentissage, notamment en charge des cursus de formation en alternance pour les métiers de la maintenance dans le secteur de l’agroalimentaire.
L’Institut articule ses missions autour de plusieurs objectifs : la formation en apprentissage pour les industriels de l’agroalimentaire, avec notamment un BTS maintenance, mais il est également en charge de la formation continue pour les collaborateurs d’entreprises qui souhaitent opérer une montée en compétence ou accéder à de nouvelles formations. Enfin, face à une situation bien connue de manque de personnel, il s’agit également d’effectuer une mission de partage des informations et des connaissances, en œuvrant pour faire connaître et mettre en avant les métiers de l’agroalimentaire.

Technicien de maintenance, un besoin et des perspectives

À l’instar d’autres secteurs, comme nous avions pu le voir lors de notre interview de Pascal Petit-Jean, secrétaire général du SEIMAT, une forte tension est constatée quant aux recrutements.
Benoit Ménard fait le même constat : « Aujourd’hui, effectivement, on rencontre une pénurie de talent. Pour deux raisons : on a peu de candidats qui s’inscrivent, dû à, peut-être, une méconnaissance du métier, une non-valorisation des métiers, mais peut-être aussi que dans les collèges et lycées, on ne connaît pas bien ces métiers donc on ne les a pas mis en avant… Et de l’autre côté de la chaîne, des entreprises qui sont en recherche ».

Il en résulte une situation qui se généralise de plus en plus pour les industriels, où ces derniers se trouvent amenés à communiquer vers le jeune public, faire découvrir un métier parfois oublié malgré ses nombreuses et fascinantes facettes, en allant à la recherche de nouveaux talents.
« Aujourd’hui, on se rend compte que les industriels doivent parler de leur métier, doivent mettre en avant leur métier, doivent aussi parler de la noblesse de leur métier parce qu’en France, les métiers manuels n’ont pas toujours été valorisés ». De fait, « les entreprises en prennent conscience. Aujourd’hui il y a des industriels qui vont dans les collèges et dans les lycées pour susciter des vocations ».

Maintenance dans le secteur agroalimentaire, un métier qui donne du sens

Pourtant, les avantages du secteur sont évidents pour Benoît Ménard, qui mentionne la pérennité des emplois. En effet, l’industrie de l’agroalimentaire est en France difficilement délocalisable, puisque la nature même de ces productions, outre les critères de qualité, labels, ou encore appellation d’origine contrôlée imposent une production localisée. Les métiers du secteur sont donc pérennes, les besoins en technicien de maintenance également : « On est sur des industries qui ne seront pas délocalisées. On sent des jeunes qui se rendent compte que c’est important pour eux ».
Un aspect non-négligeable du métier, selon le directeur adjoint de l’IFRIA, est également la recherche de sens : « La notion de nourrir les autres, de dire : je participe à quelque chose pour nourrir la planète. Beaucoup de jeunes essayent de donner du sens à ce qu’ils font, cela en fait partie ».
Le métier au sein de ce secteur est complet, les formations en alternance multiples et les perspectives nombreuses, en termes de qualifications, d’opportunités, mais aussi sur un volet technologique et environnemental. Pour preuve, pour la rentrée de septembre 2022, un partenariat entre l’IFIRA et l’IUT Bayonne, va permettre l’ouverture d’une licence écologie industrielle, « qui peut être une dernière année pour des BTS maintenance, pour valider leur BTS par exemple ».

Une preuve encore, s’il en fallait une, des nombreux aspects et facettes du métier de la maintenance, bien souvent méconnue du public.
Formations en alternance, besoins en techniciens de maintenances, opportunités d’emploi forte, volet technologique, évolution et perspectives d’emplois, de formation et de spécialisation, autant de sujet à retrouver dans ce podcast !

Retrouvez nos offres d’emploi, nos offres d’alternance, et notre annuaire des formations, directement sur Maintenancia.

Disponible sur toutes les plateformes de podcast Deezer, Itunes, Spotify

0 0 0 0 0 0
Comments (0)
    Latest Posts