Club des industriels du Sud-Ouest

Bienvenue sur la page du Club des Industriels du Sud-Ouest !

Ce club a pour but de faciliter le retour d'expérience des techniciens et ingénieurs maintenance de la région de Pau, Lacq, Orthez.
Nous échangeons des bonnes pratiques, des tuyaux et organisons aussi des visites d'usines à l'occasion.
Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous.

Tél. : 06 52 06 55 98
Email : [email protected]

My Albums

Visite du site Adour-Piaero à Nay

Une journée riche en découverte, sur ce site dédié à la fabrication de pièces métalliques pour l'aéronautique. Quelques photos ci-dessous.

Une journée riche en découverte, sur ce site dédié à la fabrication de pièces métalliques pour l'aéronautique. Quelques photos ci-dessous.

Les performances annoncées par les fabricants de garnitures mécaniques peuvent être affectées par de multiples causes extérieures indirectes dont il est presque toujours impossible de quantifier les effets. Ainsi, la consommation de produit nécessaire au bon fonctionnement d’une garniture mécanique peut fortement varier. Il y a donc lieu de prévoir des dispositifs ou adaptations permettant de collecter et de traiter cette consommation de produit afin de limiter ou d’annuler les émissions gazeuses ou liquides dans l’environnement.

En effet, les défaillances et défauts d’étanchéité des garnitures mécaniques sur produits dangereux, toxiques, inflammables, corrosifs, etc., peuvent avoir de très graves conséquences sur l’environnement, tant pour le personnel que pour le matériel : incendie, explosion, pollution, intoxication, etc. Les constructeurs, tout comme les utilisateurs, sont très conscients de ce risque. Les constructeurs s’attachent donc à concevoir des garnitures offrant la meilleure fiabilité possible, compte tenu des conditions de service et de la nature des produits véhiculés. Cependant, et quelle qu’en soit la raison, le risque de fuite demeure. Il convient donc d’adapter le niveau de sécurité des dispositifs d’étanchéité à ce risque.

L’expertise, enfin, constitue une phase essentielle de la maintenance des garnitures mécaniques. Ce sont les conclusions que l’on en tire qui permettront d’augmenter durée de vie et fiabilité des garnitures mécaniques par des actions correctives judicieuses aussi bien sur les conditions d’exploitation que sur les matériaux ou la technologie, sans oublier la détection des anomalies de montage. Il convient donc de la pratiquer systématiquement à l’occasion de tout démontage consécutif ou non à une avarie de la garniture mécanique.

Les éléments statistiques existants, qu’ils émanent de fabricants ou d’utilisateurs, en France comme à l’étranger, montrent qu’en général les défaillances de garnitures mécaniques ont pour origine :

  • des défaillances des systèmes d’exploitation : interruption de la circulation de fluide, pression insuffisante au niveau de la garniture mécanique, etc. ;

  • des problèmes mécaniques : erreurs de montage, défaut d’alignement de lignes d’arbre, défaillance de paliers, etc. ;

  • des problèmes de process : cavitation, désamorçage, fonctionnement des machines en dehors de leur plage normale d’utilisation, modification des caractéristiques du fluide véhiculé ;

  • une sélection inadéquate : matériaux, configuration du montage, etc.

On estime ainsi que, dans la plupart des cas, la garniture mécanique est le premier élément défaillant mais pas forcément la cause de l’avarie.

Le fabricant compte donc sur la connaissance de sa technologie, son expérience et, le plus important, sur la qualité et la fiabilité des informations qui lui sont fournies pour sélectionner le matériel répondant le mieux aux besoins de l’utilisateur. Il est donc important que toutes les bonnes informations lui soient communiquées, non seulement en ce qui concerne le fluide à étancher mais aussi au sujet du process de la machine, des risques éventuels. Plus les informations sont précises et complètes, plus les chances de succès sont importantes (durée de vie, fiabilité, maintenance, sécurité).

Pour inciter les investisseurs étrangers à s'implanter en France en 2020, le gouvernement a sélectionné 12 sites "clés en main", disponibles immédiatement, sur le territoire. Ces sites, identifiés grâce au dispositif « Territoires d’industrie », ont été présentés à l'occasion du sommet Choose France, lundi 20 janvier à Versailles.

Contrairement aux idées reçues, le lieu d'implantation d'une entreprise ne se décide pas, en Europe, sur le niveau des salaires ou la fiscalité mais sur ses qualités propres (accessibilité, proximité des services) et la simplicité des formalités nécessaires.

En moyenne, en France, 18 à 24 mois sont nécessaires pour obtenir une autorisation avant de s’implanter, d'où l'idée de proposer des terrains "clés en main" pour lesquels les formalités administratives ont déjà été réalisées (procédures relatives à l’urbanisme, études d’archéologie préventive et d’environnement).

Comme l’a déclaré la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie Agnès Pannier-Runacher "le développement des sites industriels clés en main constituera un vrai atout pour accueillir dans des délais rapides et maîtrisés de nouvelles implantations industrielles, tout en permettant d’optimiser des sites industriels existants ou de valoriser des friches industrielles".

« Induslacq & Chem’pôle 64 Chemical Parks » est désormais identifié et référencé comme un site de grande dimension (plus de 50 hectares) auprès de tous les industriels. Desservi par les infrastructures nécessaires (autoroutes, aéroport, gares, port), le site dispose de parcelles disponibles immédiatement et pour lesquelles le permis de construire est inférieur à 3 mois.